Exemple de logiciel antivirus pour savoir si on s’est fait hacker ?

Un bon exemple de logiciel antivirus est un soft performant contre les formes de piratage pour savoir si on s’est fait hacker par un tiers.

Emprunté à l’anglais, le terme hacker désigne, en français, « pirate informatique ». Se faire hacker signifie donc se faire dérober des informations . Ces dernières sont souvent contenues sur son ordinateur ou son téléphone mobile. La force du hacker est de passé inaperçu. La cible ne se rend pas forcément compte qu’elle a été hackée.

Subtil et futé, le hackeur pirate de loin votre système informatique. Par exemple, il désactive les antivirus ou autres systèmes de défense. En effet, ces derniers pourraient signaliser sa présence illégale.

Dans ce cas, il faut rechercher un exemple de logiciel antivirus qui fonctionne. Comme souvent, les logiciels antivirus payants protègent majoritairement mieux que les gratuits.

Lire la suite

Une surveillance du nom de marque sur internet détecte les hacks

Une surveillance du nom de marque alerte les entreprises d’un potentiel hack ou autres pratiques frauduleuses comme le phishing.

Que vous soyez un particulier ou un professionnel, sachez que vous pouvez être la cible des hackeurs. L’attaque du hackeur se fait généralement dans la plus grande discrétion. Néanmoins, il existe des démarches qui permettent de détecter un hack.

Pour surveiller sa marque sur internet, il est important de faire régulièrement un bilan de sa e-réputation, de suivre sa e-réputation en employant des outils d’analyse adéquats. Pour le faire, il vous revient de taper votre nom ou celui de la marque sur Google. Vous pouvez ainsi les résultats proposées par le moteur de recherche.

Cette méthode manuelle est totalement inadaptée pour se prémunir de pratiques malveillantes comme le hacking. Les hackers utilisent des techniques très sophistiquées pour collecter frauduleusement des données personnelles.

Ils vont ensuite les utiliser pour de l’usurpation d’identité par mail par exemple.

Se protéger avec une surveillance du nom de marque

Au journal télévisé ou dans la presse, de nombreux entrepreneurs témoignent régulièrement d’arnaque dont ils ont été victimes.

Au sein de club d’affaires, plusieurs chefs d’entreprises expliquent souvent que l’arnaque a commencé par un mail. Un nom de domaine proche de leur nom d’entreprise a été déposé par un tiers malveillant. Cet escroc va ensuite utiliser le nom de domaine pour envoyer de faux mails. Ainsi, il va pouvoir tenter d’hacker ses potentielles victimes.

Afin de se prémunir de ce genre d’attaques, des sociétés comme Solidnames mettent en place une surveillance automatisée de votre marque.

Surveiller sa marque sur internet pour détecter les hacks

Comment sécuriser la gestion de nom de domaine contre les hackers ?

La gestion de nom de domaine internet est primordiale. Elle permet de sécuriser son site web et ses mails contre les hackers.

Il est important qu’un site internet soit protégé tout au long de sa conception et qu’il en soit également ainsi au cours de son existence.

Les entreprises et les grandes marques possèdent des plateformes qui dépendent beaucoup de la gestion de leur nom de domaine. Trop peu d’entreprises se préoccupent des attaques de hackers qu’elles peuvent subir. Pourtant, le risque est bien réel. Il existe plusieurs mesures pour sécuriser la gestion d’un nom de domaine.

Lire la suite

Qu’est-ce qu’un hack de nom de domaine (domain hack) ?

Le hack de nom de domaine est l’écriture d’un nom de domaine avec une extension internet pour la rendre signifiante ; comme who.is pour WHOIS

Hack de domaine ou Domain hack est une expression qui désigne une réalité liée à l’informatique. On parlera de domaine hack lorsque le détenteur d’un nom de domaine choisit d’enregistrer d’utiliser l’extension pour lui donner une sens. Il en résulte donc la formation d’un nom ou d’une expression.

Dans ce cas, nous sommes donc loin des sujets de hacking.

Il existe plusieurs extensions internets TLDs qui peuvent être utilisés pour créer une multitude de hacks de noms de domaine.

Les noms de domaine en .IT (Italie) ou en .ME (Monténégro) se prêtent bien à ce jeu d’écriture. love.it ou kiss.me sont des exemples de domain hack.

Cela peut être aussi avec des extensions différentes comme auvergn.at (Autriche), gyne.co (Colombie) ou past.is (Islande).

Lire la suite